Menu principal
 
  Qui sommes nous?
Petits déjeuners
Symposium
Membres
Organisations de soutien
Dossiers parlementaires
Études PFST
PFST-Industrie Canada
Sciences et génie à la page
Protection de la vie privée
 
  Symposium 2011
 
 
Fuelling Science Policy



Madhur Anand
Université de Guelph
La rapidité et les profondes répercussions des changements écologiques qui accompagnent la mondialisation et les changements climatiques sont sources de stress pour les écosystèmes du monde entier. La menace d’extinction d’espèces, de communautés et d’écosystèmes, ayant pour conséquence la perte des services et fonctions qu’ils soutiennent, prend de plus en plus d’ampleur. La connaissance des effets nombreux et complexes des changements écologiques à différentes échelles (de locale à mondiale et de récente à ancienne) est au cœur même de la recherche de Madhur Anand. Les travaux de Mme Anand, récemment titulaire d’une chaire de recherche du Canada de niveau 2 sur les changements écologiques mondiaux, à l’Université de Guelph, font ressortir les similitudes et les différences des événements écologiques et des pratiques sur différents continents, cela dans l’optique de favoriser l’échange de connaissances. Ses travaux fournissent aussi des outils pour l’application des nouvelles théories interdisciplinaires, des méthodes quantitatives améliorées et des modèles de prévision par simulation aux fins de la conservation, du rétablissement et de la restauration des écosystèmes forestiers perturbés et vulnérables à l’échelle mondiale.

Catherine Beaudry
École Polytechnique de Montréal
Il est important que le Canada dispose d’une politique solide en matière de science, de technologie et d’innovation, mais comment pouvons-nous savoir ce qui donne de bons résultats? L’analyse des réseaux sociaux est un outil qui permet d’évaluer la performance des systèmes d’innovation et des grappes technologiques, ce par l’étude des scientifiques et des inventeurs qui participent à ces grappes, des brevets qui sont produits et des liens qui existent avec d’autres groupes. Cette analyse s’intéresse aussi au rôle clé des scientifiques d’expérience pour la stimulation de la croissance et de l’innovation au sein des grappes et pour la régulation du flux de connaissances. L’expertise de Catherine Beaudry se situe dans l’analyse des aspects économiques de la science, de la technologie et de l’innovation, analyse qui fait appel à l’économétrie appliquée. Ses travaux de recherche sont axés sur l’efficacité et les caractéristiques des grappes d’innovation dans des domaines tels que la biotechnologie et la nanotechnologie, notamment sur l’incidence sur la production scientifique des nombreux brevets et contrats. Mme Beaudry s’intéresse aussi à la façon dont les partenariats, les alliances et les grappes industrielles influent sur la performance innovatrice et la survie des entreprises.

Steven Cooke
Université Carleton
Les ressources halieutiques et aquatiques de la planète sont menacées par les activités humaines et les changements environnementaux. Steven Cooke et son équipe réalisent des recherches interdisciplinaires dans le domaine de la conservation et de la gestion scientifique des ressources aquatiques. M. Cooke s’intéresse plus particulièrement aux incidences sur le bilan énergétique, l’adaptabilité et le potentiel évolutif de divers stresseurs naturels (p. ex., l’hiver et la reproduction) et anthropiques (p. ex., la pêche sportive et la pollution environnementale). Il est l’auteur de plus de 225 publications évaluées par les pairs qui portent sur des thèmes très variés, comme la conservation sous l’angle des sciences sociales, l’engagement des intervenants, l’endocrinologie comportementale et la biochimie comparative. Il est actuellement titulaire d’une chaire de recherche du Canada de niveau 2 sur l’écologie et la physiologie de la conservation des poissons et il dirige le laboratoire d’écologie et de physiologie de la conservation des poissons à l’Université Carleton. En plus de définir les problèmes, le laboratoire de Steven Cooke fait sienne une démarche axée sur les solutions qui comporte l’élaboration et l’affinement de stratégies pour s’attaquer aux problèmes de conservation.

Giovanni Fanchini
Université de Western Ontario
Développer de nouveaux matériaux de qualité solaire très stables, non dégradables et peu coûteux est essentiel pour l’essor de l’énergie solaire. Giovanni Fanchini s’intéresse à l’utilisation de nanomatériaux organiques et à base de carbone dans les domaines de l’optique et de l’énergie. Ses recherches portent principalement sur les conducteurs transparents, les nanocomposites graphène-acide nucléique et les mécanismes de dégradation des cellules solaires inorganiques et organiques. M. Fanchini est titulaire de la chaire de recherche du Canada (niveau 2) sur les nanomatériaux à base de carbone et la nano-optoélectronique à l’Université de Western Ontario. Il étudie depuis plus d’une décennie différents types de nanomatériaux à base de carbone, entre autres le carbone adamantin, les nitrures de carbone, le carbure de bore, les nanotubes de carbone, les mélanges de fullerènes et de polymères photoactifs et, depuis 2006, le graphène.

Hongshen Ma
Université de la Colombie-Britannique
Il est possible de déceler un large éventail de maladies humaines et de les évaluer à partir des propriétés mécaniques des cellules biologiques. Des techniques de fabrication à microéchelle mises au point pour la microélectronique permettent de créer des structures de la taille d’une seule cellule. La microfluidique, largement tributaire des techniques de microfabrication, fournit des techniques qui permettent de réguler l’écoulement de volumes de liquide extrêmement faibles. À partir de ces techniques, Hongshen Ma travaille à la mise au point de nouvelles techniques biomédicales pour mesurer les propriétés mécaniques des cellules, prises individuellement, et pour les séparer en fonction de ces propriétés. Ces techniques sont appliquées à la résolution de plusieurs problèmes cliniques, notamment l’isolement des cellules tumorales circulantes, la détection de la malaria et l’évaluation de la qualité des réserves de sang.

Randall Martin
Université Dalhousie
Il existe encore beaucoup d’incertitude au sujet des processus qui influent sur la qualité de l’air et les changements climatiques. La télédétection par satellite bouleverse notre compréhension de la composition de l’atmosphère en permettant la surveillance de régions et de phénomènes qu’il serait autrement difficile d’observer. Des modèles du transport des substances chimiques à l’échelle planétaire fournissent la perspective tridimensionnelle de l’atmosphère requise pour analyser la somme considérable d’informations fournies par les satellites. Randall Martin, le plus jeune professeur du programme Killam de l’histoire de l’Université Dalhousie, est récipiendaire de plusieurs distinctions, dont le Langstroth Memorial Teaching Award, une bourse du Programme de suppléments d’accélération à la découverte et un prix Killam. En s’appuyant sur des données spatiales, il élabore et applique des observations et des modèles planétaires pour accroître les connaissances sur la qualité de l’air et les changements climatiques.

Colin Novak
Université de Windsor
La psychoacoustique élargit les mesures classiques du son et des vibrations à l’étude de la perception du bruit par les humains. La recherche dans ce domaine fait appel à des ingénieurs, à des psychologues, à des orthophonistes et à d’autres professionnels de la santé pour tenter de répondre à certaines préoccupations touchant la santé et la sécurité humaines, comme l’effet des sons de très basse fréquence et de forte amplitude produits par les grosses centrales éoliennes. Colin Novak est le directeur du laboratoire sur la qualité du son (Noise, Vibration and Harshness - Sound Quality Lab) à l’Université de Windsor. Ses recherches sont concentrées sur la psychoacoustique, la qualité du son et les mesures antibruit aux fins de projets dans les domaines de l’automobile et des énergies de remplacement. Elles portent également sur le calcul de l’intensité sonore et la perception auditive.

Winnie Ye
Université Carleton
La recherche de vaccins et de médicaments nouveaux commence presque toujours par l’examen de mélanges de composés organiques pour découvrir une activité biologique particulière. La technologie des nanocapteurs optiques pourrait offrir une méthode de filtrage efficace et peu coûteuse dans la recherche de composés organiques complexes présents en quantités infimes. Winnie Ye est titulaire de la chaire de recherche du Canada (niveau 2) sur la conception de circuits intégrés nanométriques pour améliorer la fiabilité des dispositifs optoélectroniques et des capteurs, à l’Université Carleton. Ses recherches portent actuellement sur les dispositifs micro- et nanophotoniques et leurs applications en détection optique. Elles pourraient permettre d’identifier des composés organiques utiles pour traiter des maladies mortelles, telles que la malaria, la maladie du charbon, la tuberculose et le cancer de l’estomac, et contribuer à la découverte de vaccins ou de médicaments.