Menu principal
 

PETIT-DÉJEUNER AVEC DES TÊTES À PAPINEAU


  Qui sommes nous?
Petits déjeuners
Symposium
Membres
Organisations de soutien
Dossiers parlementaires
Études PFST
PFST-Industrie Canada
Sciences et génie à la page
Protection de la vie privée
 
 

Cette série vedette, vitrine de résultats exceptionnels de la recherche canadienne, rassemble parlementaires et experts en science et génie afin de fournir un apercu indépendant dans un forum non-partisan où le lobbying est strictement interdit. Cette série prestigieuse offre une occasion unique pendant laquelle des scientifiques peuvent communiquer leurs résultats les plus importants à un auditoire distingué qui comprend les décideurs qui comptent.

La série est co-commanditée par le PFST, qui regroupe plus de 25 organisations scientifiques et fonctionne sous l'égide de la Société Royale du Canada, et le CRSNG.


Les lieux contaminés – Quand le propre est-il propre?

conférence de
Kenneth Reimer, Collège militaire royal du Canada, Kingston

Les lieux contaminés par des produits chimiques industriels, habituellement le résultat de pratiques historiques, sont communs dans toutes les régions du Canada. Ces « friches industrielles » préoccupent les collectivités locales, et l’élimination de toute trace de contamination par des produits chimiques peut s’avérer trop chère et habituellement inutile. Question fondamentale : Dans quelle mesure un lieu est-il assez propre pour éliminer les risques pour la santé et apaiser les craintes du public? Les produits chimiques qui contaminent les friches industrielles sont souvent liés aux poussières du sol qui peuvent être inhalées, absorbées par la peau ou encore ingérées. La contamination par ingestion présente habituellement le plus grand risque d’exposition.

Dans ses travaux de recherche, M. Kenneth Reimer fait appel à la chimie, à la biologie et aux sciences de l’environnement pour étudier des méthodes novatrices d’évaluation des risques pour la santé humaine et l’écologie. Il tente de trouver un moyen de déterminer quelle quantité d’un produit chimique est ingérée et absorbée dans le courant sanguin, ainsi que quelle quantité de produits chimiques transmis par la poussière est habituellement absorbée par l’organisme sans poser de risque. Ces tests de bioaccessibilité permettent de remédier au problème des friches industrielles de façon économique et favorable pour la santé. M. Reimer discutera également de la nécessité d’utiliser des outils de communication des risques efficaces pour que cette méthode soit acceptée du public.

M. Reimer est directeur du Groupe des sciences de l’environnement du Collège militaire royal du Canada à Kingston. Il fait également partie des départements de biologie et de chimie ainsi que de la School of Environmental Studies de la Queen’s University. Il remplit fréquemment les fonctions d’examinateur par les pairs invité de l’Environmental Protection Agency des États-Unis et est actuellement président de la Division de l’environnement de l’Institut de chimie du Canada.

Une interprétation simultanée sera assurée dans les deux langues officielles.

Organisé par : Le partenariat en faveur des sciences et de la technologie (PFST)

COMMANDITAIRES :
- le président du Sénat, l'Hon. Daniel Hays
- le président de la Chambre des communes, l'Hon. Peter Milliken
- Recherches en sciences et en génie Canada (CRSNG)

DATE: jeudi le 20 octobre 2005 de 7 h 30 - 9 h 00