Menu principal
 

PETIT-DÉJEUNER AVEC DES TÊTES À PAPINEAU


  Qui sommes nous?
Petits déjeuners
Symposium
Membres
Organisations de soutien
Dossiers parlementaires
Études PFST
PFST-Industrie Canada
Sciences et génie à la page
Protection de la vie privée
 
 

Cette série vedette, vitrine de résultats exceptionnels de la recherche canadienne, rassemble parlementaires et experts en science et génie afin de fournir un apercu indépendant dans un forum non-partisan où le lobbying est strictement interdit. Cette série prestigieuse offre une occasion unique pendant laquelle des scientifiques peuvent communiquer leurs résultats les plus importants à un auditoire distingué qui comprend les décideurs qui comptent.

La série est co-commanditée par le PFST, qui regroupe plus de 25 organisations scientifiques et fonctionne sous l'égide de la Société Royale du Canada, et le CRSNG.


L’Arctique canadien… en pleine évolution

conférence de

Professeur Marianne Douglas, University of Alberta

Un vent chaud de changement souffle sur les régions nordiques du Canada. Il provoque des perturbations : la fonte des glaciers, l’amincissement de la glace de mer, la fonte du pergélisol, l’augmentation du niveau de la mer, l’allongement de la période végétative pendant l’été et la présence de polluants atmosphériques provenant des régions du Sud.

Dans quelle mesure ce réchauffement est-il imputable à la variabilité naturelle et à quel rythme progresse-t-il? Quelles en sont les conséquences sur le paysage du Nord, les réseaux hydrographiques, le logement, l’infrastructure et la nourriture traditionnelle des populations humaines?

Mme Marianne Douglas est directrice de l’Institut circumpolaire canadien, à l’University of Alberta, et experte renommée en études arctiques et antarctiques. Elle apportera une nouvelle perspective de son domaine, dans lequel elle utilise des mesures substitutives pour jeter un regard sur le passé et déterminer la rapidité à laquelle ces changements se produisent. Elle tirera également parti des résultats de la recherche menée par des chercheurs dans l’Arctique canadien qui sont de plus en plus surpris et alarmés par leurs observations sur le Nord.

Avant de joindre les rangs de la direction de l’Institut, à l’automne dernier, et le corps professoral de l’University of Alberta, à titre de professeure au Département des sciences de la Terre et de l’atmosphère, Mme Douglas était titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur le changement mondial, à l’University of Toronto. En outre, elle siège à de nombreux comités consultatifs, notamment le Comité canadien de recherches antarctiques, celui de l’Étude du plateau continental polaire et le Comité national canadien pour l’Année polaire internationale. Elle est également professeure auxiliaire à la Queen’s University et à l’University of Toronto.

Une interprétation simultanée sera assurée dans les deux langues officielles.

Organisé par : Le partenariat en faveur des sciences et de la technologie (PFST)

COMMANDITAIRES :
- le président du Sénat
- le président de la Chambre des communes
- Le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie (CRSNG)

Date : Jeudi 1er février 2007, de 7 h 30 à 9 h
Lieu : Pièce 200, Édifice de l’Ouest, Colline parlementaire
Coût : Aucun frais pour les membres de la chambre des communes, sénateurs, médias. Autres : 10 $
Inscription : Donna Boag, coordonnatrice du PFST, (613) 991-6369, pagse@rsc.ca
Date limite d'inscription : Lundi 29 janvier