Menu principal
 
  Qui sommes nous?
Petits déjeuners
Symposium
Membres
Organisations de soutien
Dossiers parlementaires
Études PFST
PFST-Industrie Canada
Sciences et génie à la page
Protection de la vie privée
 
 
Résumé des recommandations du PFST au Comité permanent des finances de la Chambre des communes 2008

RÉSUMÉ

Le Canada est l’un des plus grands pays et pourtant il a toujours été un joueur de peu d’importance dans les projets scientifiques internationaux, y compris les projets qui revêtent une importance stratégique pour le pays. La collaboration à des projets scientifiques internationaux expose les scientifiques canadiens à d’éventuelles découvertes et elle fournit la masse critique nécessaire à la réalisation de grands travaux de recherche et donne accès à des talents scientifiques et à la propriété intellectuelle, qui décuplent le pouvoir des ressources investies par le pays. La collaboration internationale permet également aux Canadiens de se comparer à d’autres pays et à peser sur la programmation internationale tout en rehaussant la réputation du Canada en tant que partenaire international sérieux, facteur qui peut amener certains scientifiques de pointe à envisager de travailler au Canada. En participant et en investissant davantage dans certaines grandes initiatives internationales, on aidera à changer la perception du Canada; de petit joueur forcé de s’associer à d’autres petits joueurs pour accéder à un programme scientifique, il deviendra un partenaire incontournable.

Les travaux scientifiques internationaux sont des initiatives et des secrétariats qui nécessitent les ressources financières, logistiques ou intellectuelles coordonnées de plusieurs pays et secteurs. Les grands travaux scientifiques sont des initiatives de grande ampleur qui nécessitent des ressources débordant de la capacité d’un établissement, d’un organisme de financement ou d’un pays et qui sont censées produire des résultats considérables. Les grands travaux scientifiques englobent des initiatives de tous les niveaux, des consortiums travaillant dans des installations comme le CERN (l’Organisation européenne pour la recherche nucléaire), l’Observatoire de neutrinos de Sudbury, salué mondialement, le Programme de sondage des fonds marins ou encore de grands réseaux de recherche comme le Polar Environment Research Laboratory sur l’île Ellesmere et le projet NEPTUNE1, le plus grand observatoire câblé des fonds marins.

Le Canada souscrit à un certain nombre de programmes internationaux et héberge quelques secrétariats internationaux. Il a la possibilité d’améliorer sa réputation, ses contributions et surtout ses avantages en coordonnant des sources de financement, en soutenant l’infrastructure et les coûts opérationnels, en hébergeant des secrétariats scientifiques internationaux et en éliminant les restrictions environnementales qui entravent l’innovation et le développement économique. De telles mesures permettront d’améliorer la réputation des milieux scientifiques canadiens et des scientifiques canadiens à l’échelon international, sensibiliseront l’industrie aux rôles joués par les Canadiens et favoriseront le maintien de la recherche et de l’innovation au Canada.

Le Partenariat recommande :

• que le gouvernement fédéral adopte une démarche stratégique à l’égard des investissements dans les grandes initiatives scientifiques et dans les partenariats internationaux en sciences; cette démarche doit comporter un soutien financier pour maximiser les avantages pour les Canadiens et leur économie.

1North-east Pacific Time-series Undersea Network Experiments