Menu principal
 
Dossiers parlementaires
  Qui sommes nous?
Petits déjeuners
Symposium
Membres
Organisations de soutien
Dossiers parlementaires
Études PFST
PFST-Industrie Canada
Sciences et génie à la page
Protection de la vie privée
 
 
MÉMOIRE AU COMITÉ PERMANENT DE L'INDUSTRIE, DES SCIENCES ET DE LA TECHNOLOGIE DE LA CHAMBRE DES COMMUNES

Soumis par le Partenariat en faveur des sciences et de la technologie

Le 18 avril 2008

RÉSUMÉ
Les sciences constituent des ressources stratégiques pour le Canada, une assise pour son bien-être économique et social. Les secteurs publics, privés et universitaires mènent des travaux de recherche et développement; chacun d’entre eux répond à différents besoins, mais ils doivent tous faire preuve de dynamisme et d’équilibre. La nouvelle stratégie fédérale en matière de sciences et de technologie fournit un cadre de travail à la recherche et à l’innovation. Elle reconnaît par ailleurs l’importance de mettre en place des mesures qui favorisent la R-D dans les secteurs privés et industriels, du leadership international, d’un milieu de recherche dynamique et d’un centre d’expertise pour répondre aux besoins de l’économie. Le Canada doit être ouvert à l’évolution des priorités et doit inlassablement viser l’excellence scientifique et technologique; ses centres de recherche doivent être productifs, novateurs et polyvalents.

La recherche dans les régions éloignées est onéreuse, mais elle est indispensable à la sécurité, à la protection et à la gérance de l’environnement, aux connaissances portant sur les ressources et sur la situation de ces régions. Les grandes initiatives scientifiques représentent des programmes vedettes et des installations, et à ce titre, nécessitent un engagement financier soutenu. Les alliances internationales stratégiques en matière de recherche permettent au Canada de se placer dans une position favorable au sein de la communauté internationale. Elles permettent de mieux se faire connaître et d’établir une crédibilité, elles offrent des occasions de faire preuve de leadership à l’échelle internationale et elles permettent l’accès à des méthodologies, à une expertise, à des installations et à des données qui ne seraient pas accessibles autrement.

Dans nos activités relatives aux sciences et à la technologie, il est nécessaire de favoriser la démarche des systèmes intégrés, qui débouchera sur des résultats à valeur ajoutée pour nos investissements. Il nous faut également disposer d’une solide capacité en gestion, en analyse et en archivage des données pour surveiller et évaluer efficacement l’évolution des conditions et pour favoriser le développement de nouvelles technologies.

Pour que la santé économique et la stature internationale du Canada se maintiennent et progressent, nous proposons les recommandations suivantes :

1. Renforcer les mécanismes d’avis scientifiques indépendants auprès du gouvernement
2. Réinvestir dans l’infrastructure fédérale de recherche et dans les sciences pour le bien public
3. Encourager l’archivage des données scientifiques dans le but de permettre la comparaison et l’analyse et pour servir de base aux développements futurs
4. Adopter une démarche stratégique à l’égard des investissements dans les grandes initiatives scientifiques et dans les partenariats internationaux en sciences.